Estelle HOUVER/ décembre 24, 2018/ Alimentation et santé

C’est parti pour le Grand chelem des repas de fin d’année. Ce n’est pas parce que l’on surveille sa ligne ou que l’on est attentif à sa santé que l’on ne peut pas partager de bons repas de fête en famille ou entre amis.

Voici quelques conseils pour allier repas de fête et équilibre alimentaire :

  • Manger « léger » au cours des repas qui précédent et suivent le repas de fête mais ne pas sauter de repas au risque de perturber ses sensations alimentaires
  • Si l’on reçoit, élaborer soi-même le repas plutôt que d’avoir recours au tout cuisiné toujours trop gras, trop sucré, trop salé
  • Boire de l’eau avant de manger
  • Consommer les boissons alcoolisées avec modération : vider son verre d’alcool le moins souvent possible
  • Ne pas abuser des amuse-gueules souvent riches en graisses et sucres cachés, repérer les apéritifs « équilibrés » : tomates cerises, bâtonnets de légumes
  • Veiller aux quantités. Aucun aliment n’est interdit, à condition de faire preuve de modération : ne pas se resservir ou se servir en petite quantité pour pouvoir goûter à tout
  • Faire l’impasse sur le fromage, aliment du quotidien pour préférer et apprécier les plats de fête
  • Au dessert, préférer les sorbets ou salades de fruits ou partager son dessert
  • Prendre un café au lieu de prendre un dessert
  • Ne pas se forcer à finir les plats : être à l’écoute de ses sensations
  • Manger lentement en appréciant chaque bouchée
  • Manger dans la convivialité
  • Marcher après le repas pour améliorer la digestion
  • Continuer à pratiquer une activité physique